Retour sur l’affaire Kerviel

retour-sur-laffaire-kerviel.jpg

Près d’une dizaine d’années à la suite des prises de risques au détriment de la Société générale, l’affaire Kerviel refait surface. Cette action s’est produite à l’initiative de Jérôme Kerviel, opérateur du marché français. Sujet à une condamnation en prison durant 5 ans en octobre 2010, il a demandé, en 2015, une révision de sa condamnation en tentant de recourir à la répartition des dommages et intérêts. À la suite de cette affaire Kerviel, il aurait dû régler une somme grandiose environnant les 5 milliards d’euros, si la Cour de cassation sur l’annulation de cette disposition n’a pas eu lieu en 2014.

Le récit des origines de l’affaire Kerviel

affaire-kerviel.jpg

L’affaire Kerviel est un incident marquant l’histoire de l’économie mondiale. À titre de rappel, le 24 janvier 2008, la Société générale a annoncé une perte conséquence de 4,9 milliards d’euros. À l’époque, le PDG de l’entreprise, Daniel Bouton, ne s’est pas attardé à faire connaître au monde entier la raison de cette perte importante. Il a donc signalé le nom de Jérôme Kerviel, un jeune opérateur de marché. Avec trois années d’ancienneté dans son poste, l’acteur de l’affaire Kerviel a, selon la banque, engagé d’une manière frauduleuse une somme de 4,9 milliards d’euros à travers les marchés financiers. Cette somme dépasse les fonds propres de la banque.

Aujourd’hui où en est la procédure ?

aujourdhui-ou-en-est-la-procedure.jpg

En janvier 2008, la Société générale a demandé une analyse précise sur les raisons de la crise financière à laquelle elle faisait face. De son côté, l’acteur de l’affaire Kerviel a été convoqué et sujet à des examens minutieux pour abus de confiance et tentative d’escroquerie. Jusqu’en mars 2008, Jérome Kerviel est pris en détention provisoire jusqu’à ce qu’il soit condamné en 5 ans de prison le 5 octobre 2010. Actuellement, de nombreuses personnalités souhaitent que la condamnation de Jérôme Kerviel soit révisée.