L’assouplissement quantitatif

lassouplissement-quantitatif.jpg

Des injections massives de liquidités pour lutter contre la déflation

L’assouplissement quantitatif en anglais quantitative easing, QE si vous voulez, cette fois fait partie d’une politique monétaire non conventionnelle établie par la BC (banque centrale) dans le cas où les réserves obligatoires et taux directeur, en un mot quand la politique monétaire conventionnelle n’apporte pas ses fruit lors d’une crise économique importante. Pour la BC l’assouplissement quantitatif se repose sur l’achat massif des actifs financiers consistant à administrer dans l’économie les liquidités afin de le relancer tous les secteurs d’activité en cas d’inflation pour éviter que la situation se vire en déflation, plus profondément voici comme l’assouplissement quantitatif fonctionne, la BC à partir de rien va créer la monnaie qui lui est nécessaire suite à une longue étude interpersonnelle, pour la propagation des monnaies crées, comme elle n’a pas de contact direct avec les agents économique, passe de un, par l’achat des titres représentatifs des dettes publique émanant du Trésor sur le marché primaire qui derrière va honorer ses créanciers et fonctionnaires, de deux, la BC peut également procéder à l’achat des titres ou actions au niveau du marché secondaire provenant des banques, assurances, fonds de pension etc … ainsi les banques commerciales et établissements privés puissent à nouveau tourner et effectuer leurs fonctions.

creation-monnaie-par-la-banque-centrale.jpg

L’efficacité en question de l’assouplissement quantitatif

L’assouplissement quantitatif est destiné à combattre la déflation qui se présente sous un cercle vicieux, baisse, du prix général puis consommation ensuite production et ainsi de suite, intervient le rôle de la banque, le stoppé, l’efficacité de l’assouplissement quantitatif réside sur l’anticipation de l’inflation, encouragement de la consommation et incitation des agents économiques à s’endetter en minimisant les couts de l’emprunt, dévalorisation des taux de change permets aux organismes locaux de gagner des parts de marché national qu’international. Mais l’assouplissement quantitatif peut également présenter des failles.